AccueilAccueil  Portail*Portail*  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Touchant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Proquad
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 783
Age : 25
LOCALISATION (ville/city) : Drummondville et Charlevoix
VOS PRODUITS YAMAHA : BW'S et Rhino
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Touchant...   Ven 08 Jan 2010, 17:45

Ci-bas une lettre traduite de l'anglais que Greg du Vermont,
ambassadeur américain de l'AdmdQ avait reçue d'un ami il y a quelques
temps.


Je ne suis pas un écrivain. En fait, c'est la première fois que j'écris depuis le collège. Je suis, cependant, un motoneigiste.

Mes amis et moi sommes probablement un peu comme vous tous. Nous sommes
tous dans la fin de la vingtaine et tout près de la trentaine. Nous
avons de bons emplois, certains d'entre-nous sommes propriétaires de
leur maison et d'autres sont à loyer. Nous aimons chasser et pêcher,
regarder le football et la course automobile et puis nous apprécions
aussi aller dans les bars et les festivals.

Nous aimons les voitures rapides et les films de Schwartzeneggar. Nous
pensons que nous pouvons danser, mais on danse comme un Frankenstein en
crise quand une fille nous entraîne sur la piste de danse.

En résumé, on ressemble à n'importe qui d'entre-vous.

On a été propriétaire de différentes motoneiges de tous les fabricants
au cours des années. Nos premières motoneige n'avaient pas bonnes mines,
mais que de plaisir nous avons eu à les conduire. Nous travaillions sur elles et on s'entraidait.

On était là à surveiller les prévisions météorologiques en attente de
neige et nous lisions tous les magazines de motoneige. Et puis, on
salivait juste à voir les nouveaux modèles. On parcourait parfois 600
milles de route juste pour faire 200 milles de motoneige. Nous avons
tous conduit parfois un peu trop vite et on a tous failli manquer un
virage de nuit à un moment ou à un autre. Nous avons tous roulé avec ce
sentiment d'invincibilité que la jeunesse peut apporter.

Mais notre jeunesse a pris fin le 14 février 2003.

Dans une petite ville à environ 10 miles au sud de Crandon à 23:00
heures, mon ami Jim Smolen a perdu la vie. Il n'avait que 28 ans. Il
est mort à moins d'une demi-heure d'arrivée de l'embarquement de nos
motoneiges dans la remorque.

La reconstruction des événements a démontré qu'il a percuté un amas de
terre caché sous la neige. Il a été éjecté et il a heurté un arbre. Il
n'a pas eu le temps de souffrir.

La vitesse excessive était probablement en cause, même si la motoneige
n'a pas été détruite, il a passé par dessus bord. Il n'avait pris
qu'une ou deux bières, mais je dois dire que j'ai souvent vu des gens
en boire beaucoup plus - je ne cherche pas à fermer les yeux là-dessus,
mais je sais que vous aussi cela vous est sûrement déjà arrivé.

Jim conduisait depuis plus de 5 ans et il avait la même motoneige
depuis trois ans. Nous avons tous vu les articles dans les journaux qui
donnent peu de détails, qui nous laissent supposer qu'il s'agissait
d'un pilote inexpérimenté, totalement ivre, sur une nouvelle machine et
avec une énorme cylindré.

Ce que les articles de journaux ne montrent pas, c'est comment cela
affecte tout le monde. Ils ne montrent pas l'horreur indescriptible de
voir son ami couché dans la neige, des saignements dans les yeux, les
oreilles, le nez et la bouche. Ils ne montrent pas ce regard vide, ses
yeux sans brillance, il ne montrent pas que vous essayez de vous
rappeler ce que vous avez appris avec la technique de RCR au
secondaire. Ils ne parlent pas de la panique ressentie au cours de la
plus longue demi-heure de votre vie à vous rendre pour appeler les
secours dans une cabine téléphonique avant de retourner au plus vite
auprès de votre ami.

Ils ne parlent pas du sentiment d'impuissance que la plus longue
demi-heure de votre vie vous a fait passer à attendre l'ambulance. Ils
ne disent rien au sujet de ces hommes qui n'ont pas prié depuis des
années et qui là sont tombé à genoux pour dire une prière. Ils ne
montrent pas ce sentiment de malaise inexplicable pendant que vous
conduisez son camion en vous rendant l'hôpital. Ils n'écrivent rien au
sujet du froid que vous ressentez à attendre jusqu'à 4h30 du matin
lorsque les médecins viennent vous annoncer la nouvelle que vous
connaissez déjà. Cette nouvelle que vous ne pouvez vous résigner à
entendre.

Ils ne disent pas le flot d'émotions que vous ressentez quand vous
devez appeler les parents de votre ami dans le milieu de la nuit pour
leur dire que leur fils est mort.

Les nouvelles ne mentionnent pas qu'aucun de ses amis vont trouver le
sommeil pendant des jours. Elles ne parleront pas des cauchemars qu'ils
feront.

Ils ne parlent de toutes ces formalités à remplir qui vous font revivre
à nouveau le fil des événements. Ils ne disent rien de ces hommes
complètement défait qui pleurent. Ils ne disent rien sur le plus long
et le plus silencieux des retours à la maison en voiture, jamais, rien.

Son compagnon de chambre est celui qui l'a trouvé, a appelé ses parents
et à reconduit son camion à domicile. Il a fermé les stores des
fenêtres de la cuisine afin qu'ils ne voient pas son camion. Il a dû
fermer l'armoire de cuisine pour ne pas voir sa boîte de Corn Flakes.

Il a maintenant peur de l'obscurité. Notre saison est terminée.

Le corps humain est si frêle, si facilement endommagé. Si vous avez un
accident dans une grande ville, l'aide n'est que d'environ cinq minutes.

Si vous avez un accident dans les bois, au nord, l'aide pourrait être à
quarante miles ou plus. Pensez-y: c'est comme avoir un accident à
Milwaukee et d'avoir à attendre une ambulance de l'Illinois. Et puis,
de devoir aller à un hôpital en retournant dans l'Illinois.

Je ne demande pas de limites de vitesse ou d'autres restrictions. Juste
s'il vous plaît, S'IL VOUS PLAÎT, soyez prudent. Ralentissez, un peu.

Évitez la bière et prenez un soda à la place. Demandez-vous si les conséquences valent la peine. Vos amis vont vous attendre.

La mort jamais. Pensez à tous les bons moments que vous manquerez. Prenez un peu de temps et regardez la beauté de la nature.

Il y a ceux qui ne peuvent plus le faire.

Nous avons laissé Jim se reposer aujourd'hui. Si une seule personne est
affectée par cette perte inutile et qu'une seule vie est sauvée, la
mort de Jim aura un sens.

Je sais que vous pensez que cela n'arrive qu'à «l'autre gars». Nous aussi. Tout comme vous.

C'est une dure réalité, mais elle peut nous aider à avoir la meilleure saison de notre vie. Conduisez prudemment.


En motoneige, en quad, en Rhino, en moto ou en auto, C'est un pensez-y bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
denturo



Masculin
Nombre de messages : 1377
Age : 58
LOCALISATION (ville/city) : Laurierville
VOS PRODUITS YAMAHA : Motoneige APEX LTX 2010 version DSS 144
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: Touchant...   Ven 08 Jan 2010, 18:33

OUIN !!!!!

C'est comme ça quand même....toujours dans la cours du voisin...

J'ai connu ce genre de truc...j'ai perdu un neveu de 17 ans dans un accident d'automobile....et tout ce qui est décrit plus haut se produit...

Ça peux vous arriver N'IMPORTE QUAND....

Le destin ??? la malchance ??? une imprudence ???

QU'importe....je ne vous souhaite pas ça...................................

Vitesse et alcool............un coktail qui peux être mortel...............
Revenir en haut Aller en bas
 
Touchant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MOTONEIGE :: DISCUSSION GÉNÉRALE-
Sauter vers: