AccueilAccueil  Portail*Portail*  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Charlevoix - Motoneige et respect de la qualité de vie des citoyens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coyote.
Admin


Masculin
Nombre de messages : 12838
LOCALISATION (ville/city) : Laval & Lac Simon
VOS PRODUITS YAMAHA : APEX XTX LE 16, YFM 87,GP 292 75, SL 338 72
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Charlevoix - Motoneige et respect de la qualité de vie des citoyens   Lun 12 Nov 2012, 18:32



Le Soleil


Nous comprenons que des gens aiment pratiquer la motoneige. Nous comprenons aussi que nos municipalités soient préoccupées par l'économie, autant pendant l'hiver que pendant l'été, mais jusqu'où peut-on aller au nom de l'économie? Est-ce qu'on peut vraiment tout permettre, jusqu'à mettre en veilleuse les droits des citoyens en oubliant les principes et règlements qu'on s'est donnés pour offrir à ceux-ci un cadre de vie de qualité?


Les conseils municipaux de Baie-Saint-Paul et des Éboulements ont décidé l'hiver dernier d'autoriser le passage d'un sentier de motoneige sur des parties des chemins Saint-Ours et Sainte-Marie. Ce sentier passe jusqu'à 14 mètres devant les résidences et s'avère une nuisance et une source de stress importante pour les citoyens de ces deux secteurs.

Cette nuisance provient du bruit, du danger, des odeurs et autres polluants que génèrent les motoneiges, et ce, dans un environnement, des rangs à la campagne, dont les caractéristiques principales sont la paix et la tranquillité.

À Baie-Saint-Paul, l'Agenda 21 mentionne: «Les personnes, la protection de leur santé et l'amélioration de leur qualité de vie sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Les personnes ont droit à une vie saine et productive, en harmonie avec la nature.» Comment concilier un énoncé comme celui-ci avec la mise en place d'un sentier de motoneige dans la rue, devant nos résidences?


Est-ce normal? Est-ce que des citoyens doivent vraiment sacrifier leur tranquillité quatre mois par année pour une activité qui ne les concerne pas? Comment les élus peuvent-ils aussi facilement oublier certains des principes et règlements qu'ils ont adoptés et qui devraient au contraire les guider dans leurs décisions?

On se donne des règlements sur la qualité de vie dans lesquels on définit entre autres que «constitue une nuisance et est prohibée l'émission de tout bruit qui trouble la paix et la tranquillité du voisinage». À l'évidence, le passage des motoneiges devant nos résidences constitue une nuisance et n'est pas un voisinage normal. Pourquoi ce règlement n'est-il pas appliqué?

D'autre part, le ministère des Transports recommande que l'on fasse passer les sentiers à 100 mètres des résidences, sinon plus loin. Pourtant on passe jusqu'à 14 mètres dans le chemin Sainte-Marie et 17 mètres dans le chemin Saint-Ours. Et l'argument voulant que la route ou l'accotement soit déja un lieu de circulation pour des véhicules, et qu'on pourrait y trouver des motoneiges, sonne faux, concernant ces véhicules que l'on nomme justement véhicules hors route (VHR). Comment peut-on imaginer qu'un sentier de motoneige soit à sa place sur une rue ou sur l'accotement, devant des résidences? Qui serait intéressé à acheter une propriété où l'on retrouverait cette situation? Que devient la valeur d'une telle propriété?

Nous ne savons pas où se produira le prochain problème de droit de passage. En 2010, c'était dans le secteur du chemin Saint-Ours, en 2011, dans le secteur du chemin Sainte-Marie, mais nous savons qu'on est en train de banaliser une situation qui n'est pas normale. Déjà, les résidents de ces secteurs se sentent trahis, mais comment un acheteur potentiel pourra-t-il investir en confiance dans une propriété si nos municipalités peuvent, par simple résolution, et en dépit de leur propre règlementation, transformer leur lieu de résidence ou de villégiature, en sentier de motoneige, et ce, quatre mois par année? Nous pensons que nos municipalités doivent être conséquentes avec leurs principes et leurs règlements et maintenir le cadre de vie promis, et qui fait la valeur de leur territoire.

Luc Potvin, Québec

_________________

   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-yamaha.com
HORSROUTE



Masculin
Nombre de messages : 1312
Age : 64
LOCALISATION (ville/city) : Laval,Québec.Canada
VOS PRODUITS YAMAHA : TTR-125 2000,V-MAX 500 1994,RX-1 2003,Apex XTX 2012,Wolverine 350.
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Charlevoix - Motoneige et respect de la qualité de vie des citoyens   Mar 13 Nov 2012, 01:09

Assez troublant et très préoccuppant comme article de journal,et c`est bien la dernière chose dont la communauté motoneigiste du Québec a besoin pour assurer la pérénité de notre loisir.Les motoneigistes utilisant ces portions de sentiers de façon civilisée (vitesse réduite et respect du couvre-feu) mais qui empoisonnent tout de même la vie de nombreux citoyens habitués à la tranquilité,n`ont rien à voir avec ces inconvénients majeurs puisqu`ils n`ont tout simplement pas d`autre choix que de circuler là où le club local en a décidé avec les autorités municipales concernées.Je crois que la responsabilité revient à la MRC de suggérer un itinéraire (permanent) moins contraignant qui pourrait satisfaire les besoins des 4 parties concernées;soit les citoyens,les commerçants,les clubs et les touristes à motoneige.Et ça revient évidemment au club local d`implanter la signalisation adéquate pour inciter les motoneigistes à un minimum de civisme au risque de perdre le privilège d`y circuler...à jamais (comme ça s`est déja vu ailleurs)!
Revenir en haut Aller en bas
 
Charlevoix - Motoneige et respect de la qualité de vie des citoyens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MOTONEIGE :: DISCUSSION GÉNÉRALE-
Sauter vers: